Venise et l’Orient

Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Conférencier : Laurent Genest

On a l’habitude de dire que Venise était la porte de l’Orient à la Renaissance, et cette expression est tout à fait justifiée, du fait des relations privilégiées entre la Sérénissime et la Sublime Porte – siège du gouvernement ottoman – d’un point de vue économique, politique et culturel. Nombre de produits de luxes étaient échangés à Venise par les marchands turcs (comme ceux représentés par Carpaccio) : tapis de Smyrne, caftans, brocards, etc. Avant même la création de l’Empire ottoman, arrivaient à Venise, dès le XIIe s. au moins, de splendides icônes byzantines qui ont régénéré la peinture occidentale.

Réservation

 

Image: Vittore Carpaccio, Saint Etienne consacré diacre, 1511, (détail) Staatliche Museen, Berlin – domaine public