Voici les réponses aux questions du quiz publié sur notre page Facebook.

Nous espérons que les réponses vous donneront envie de découvrir la magnifique ville de Vienne, qui offre selon le classement Mercer, la meilleure qualité de vie au monde.

1/ Quel est le nom de ce tableau de Klimt ?

Judith et Holopherne 
Salomé et saint Jean-Baptiste
Portrait d’Adèle Bloch Bauer

Il s’agit de Judith et Holopherne, peint en 1901 et exposé au Belvédère à Vienne.

Judith tient la tête d’Holopherne, à peine visible dans l’angle inférieur droit de la toile. Elle vient de tuer Holopherne, général envoyé par Nabuchodonosor pour assiéger la ville de Bethulia. Pour sauver son peuple, Judith, a pénétré dans le camp ennemi. Elle a réussi à séduire et enivrer Holopherne et à le décapiter pendant son sommeil.

Quelques années plus tard, Klimt a représenté la même scène dans un style complètement différent. Ce deuxième tableau est conservé sous le titre de « Judith II » à la galerie internationale d’art moderne à Venise.

Le portrait d’Adèle Bloch-Bauer est également un tableau de Klimt. Après avoir été conservé au Belvédère à Vienne, il a été rendu aux descendants de la famille Bloch-Bauer et est désormais exposé à la Neue Gallery à New York.

Quant à Salomé qui a décapité saint Jean-Baptiste, elle a également inspiré beaucoup d’artistes mais ce n’est pas elle qui est représentée dans ce tableau.

2/ En 1897, Otto Wagner crée avec Josef Olbrich et Josef Hoffman :

La valse viennoise
La Sécession viennoise
Le pain viennois

Otto Wagner n’est ni compositeur, ni boulanger !

Né à Vienne en 1841, Otto Wagner est un architecte autrichien, à l’origine du cercle de « la Sécession viennoise » avec Josef Olbrich, Josef Hoffman et Gustav Klimt. Ce courant artistique d’avant-garde, rattaché au Jugenstil (version de l’Art Nouveau en Autriche), s’est développé à Vienne entre 1897 et 1907 pour rompre avec l’académisme. Ce mouvement, réunissant beaux-arts et arts appliqués, a révolutionné l’architecture comme le mobilier. La devise de la Sécession « A chaque époque son art, à l’art la liberté » est gravée sur le porche du pavillon de la sécession à Vienne.

Le père de la valse viennoise n’est autre que Johann Strauss !

Quant au pain viennois, son origine est un peu floue. Pain viennois, croissants et autres viennoiseries auraient été importés en France par un autrichien du nom de August Zang, fondateur de la Boulangerie Viennoise à Paris en 1839. Le croissant trouverait son origine lors du dernier siège de Vienne par les Ottomans en 1683. Alors que ces derniers voulaient profiter de l’obscurité de la nuit pour creuser des tunnels sous les murs de la ville, un boulanger viennois levé avant l’aube aurait donné l’alerte, empêchant les troupes ottomanes de pénétrer dans la ville. Pour célébrer la victoire, il aurait conçu un petit croissant brioché (Kipferl) de la forme de l’emblème ottoman.

3/ Vienne comprend un des plus belles collections au monde du peintre Bruegel l’Ancien. Parmi ces 3 tableaux présents à Vienne, lequel a été peint par Bruegel ?

L’Art de la peinture
Le Jugement dernier
Le combat de Carnaval et de Carême

Il s’agit du combat de Carnaval et de Carême à découvrir au Kunsthistorisches Museum. Ce musée est célèbre pour sa collection de tableaux de Peter Bruegel l’Ancien, la plus importante au monde ; sur la quarantaine d’œuvres qui lui sont attribuées aujourd’hui, un tiers environ se trouve dans ce musée. Ce tableau peint en 1559 représente une scène de genre : une fête paysanne dans un village. Carnaval, homme gros, en bleu et rouge, est assis sur un tonneau. Il brandit une broche garnie de viande contre Carême, assis en face, personnage vieux et maigre à l’air maladif qui tend deux poissons au bout de sa pelle.

L’art de la peinture est un chef-d’oeuvre de Vermeer, peint en 1666, exposé au Kunsthistorisches Museum. Il est le plus grand des tableaux de Vermeer et l’un de ses favoris.

Le Jugement dernier est un triptyque fascinant de Jérôme Bosch, peint en 1482, exposé actuellement au Theater Museum de Vienne (pendant les travaux de rénovation de l’Académie des Beaux-Arts de Vienne). Le panneau de gauche représente le jardin d’Eden, celui de droite l’Enfer ; entre les deux, le jugement de Dieu et un monde de chaos au-dessous de lui. Ce tableau grouille de personnages étranges et effrayants, débauches de damnés emprisonnés dans des activités cauchemardesques.

Il est possible de confondre certains tableaux de Bosch et de Bruegel l’Ancien. D’ailleurs, La Chute des anges rebelles, œuvre de Bruegel avait été attribuée à tort à Jérôme Bosch.

4/ Vienne possède une célèbre école d’équitation. A l’origine, de quels pays provenaient les chevaux ?

France
Espagne
Portugal

Ils provenaient d’Espagne et ont donné le nom à la célèbre école de Vienne.  Créée en 1565, « L’Ecole espagnole d’équitation » est la plus ancienne école d’équitation encore existante au monde. Située près de la Hofburg dans le centre de Vienne, elle offre de nombreux spectacles équestres qui se tiennent dans le Manège d’hiver.

5/ Quel était le vrai nom de Sissi ?

Elisabeth de Wittelsbach
Elisabeth de Wittelstrauss
Elisabeth de Wittelmint

Elisabeth de Wittelsbach bien sûr !

Elle est issue d’une branche de la célèbre famille des Wittelsbach originaire de Munich. Fille du duc de Bavière, Maximilien de Wittelsbach et de la princesse Ludovica de Bavière, elle se marie en 1854 avec l’empereur François-Joseph et emménage dans la ville impériale de Vienne. Elle résidait au château de Schönbrunn et dans la Hofburg, palais impérial au centre de Vienne.

6/ Parmi ces célèbres compositeurs qui ont tous résidé à Vienne, un seul y est né. De qui s’agit-il ?

Franz Schubert
Joseph Haydn
Wolfgang Amadeus Mozart
Ludwig Van Beethoven

C’est Franz Schubert, qui est né à Vienne en 1797. Haydn est né en 1732 à Rohrau, Mozart est né à Salzbourg en 1756, et Beethoven est né à Bonn en 1770. Ils ont tous résidé à Vienne et y sont tous morts.

Haydn, Mozart et Beethoven incarnent le classicisme viennois et forment la trinité classique viennoise.

Schubert est le créateur du lied ; il adopte un style à la charnière entre le classicisme et le romantisme.

Ces quatre compositeurs ont assuré la prédominance de la musique germanique pendant plus de deux siècles. Vienne était alors la capitale musicale.

Nous vous remercions pour votre participation et espérons que vous avez aimé ce quiz !

Vous pourrez découvrir l’ensemble des oeuvres d’art et des monuments mentionnés lors de notre prochain voyage à Vienne en septembre 2019. N’hésitez pas à nous contacter pour toute information sur ce voyage : contact@didascalies-travels.com

© 2019 toute reproduction interdite pour quelque usage que ce soit

De Byzance à Istanbul

20 avril 2020 > 27 avril 2020